AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Pré-Test de Salomon de L'Ombrage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous


Pré-Test de Salomon de L'Ombrage Vide
MessageSujet: Pré-Test de Salomon de L'Ombrage   Pré-Test de Salomon de L'Ombrage EmptySam 6 Aoû - 18:58

Test de Niveau


  • Personnage souhaité : Salomon de L'Ombrage, j'ai l'intention d'en faire mon DC après une centaine de messages avec Erald, ici c'est juste un prè-test pour le fun ^^
  • Sa mini-fiche : ICI
  • Expérience : Je suis lent et j'ai plein de difficultés pour rp, d'où un DC est pour l'instant impossible, j'ai pensé arrêter Ishtar avant même de commencer, mais je suis venu ici m'améliorer en rp, et j'ai pris la ferme résolution depuis aujourd'hui de faire minimum 1 à 2 heures de rp par jour afin de devenir meilleur ^^
  • Double compte : Ben Erald, mais pas encore ^^
  • Autres : Ce prétest sera en deux parties: Salomon le Noble et Salomon l'Inquisiteur.
    Dans la première partie je vais mettre en évidence:

    Sa relation de bien être dans le gratin aristocrate, son narcissisme aigu et quasi ridicule (j'en ai bien l'intention de faire dans le futur le personnage le plus égoîste), et enfin sa vision particulière du monde.

    Dans la seconde partie je mettrais en évidence:

    Sa relation avec son frère Job, et son côté maléfique et brutal que ses frères connaissent bien. ^^

    Je parlerais peut-être de son lien avec les femmes dans un troisième rp

    A savoir, que le Salomon que j'ai en tête à une double personnalité, issue d'un traumatisme de son enfance que même Job et Marius n'en connaisse rien.
    J'ai eu cette idée, car je me suis dit qu'on ne peut pas être froid et introverti tout en profitant de la vie.


Texte :


Salomon de L'Ombrage, Noble et Inquisiteur, la double personnalité d'un fou!

Partie I: Salomon le Noble:

-Est-ce bellement lui ?
-Fichtre...Cette vénusté surabonde d'un diadème si fascinateur...Je mords mes lèvres à sang d'avidité...
-Hihi...Modère-toi ma Joséphine, non moins que j'embrasse ton bouillant et légitimaire sentiment...Il est si sexy...
-Rhaaa...Je raffolerais copieusement de ces attouchements buccaux sur mon impressible épiderme...Oh ma Mariette prête moi main-forte...Je me dissous en sensuelle volupté...Je suis si chaude juste en mirant cette saveur si jolie...
-Hihi...Ho ma Josephine... je te serre dans mes bras et te supplie de garder charnelle consistance, Je rejoins ta position et je me groupe à ta passion, car nul mémoire de femme à la cour impériale n'a jamais connu un si incommensurable coucheur...
-Son affriolante célébrité à s'entremettre artistement avec nous autre, bourgeoises, nous fait toute divaguer...Par commisération de l'Ombre; faîte que je vibre de concupiscence par le frémissement que produirait une unique oeillade de sa douce part...
-Hihi...Joséphine...Je me serre encore plus fort contre toi...Car toi et moi nous ne formons plus qu'une maintenant: L'ardeur du désir!

Captiver...Séduire...Flatter...Exciter...Conquérir...Partir...Recommencer.
Ce goinfre d'epicurien collectionne avec insatiabilité ses succulents souvenirs.
Le devancier De L'Ombrage est le ferme noyau du plus pure des délices: il est l'hôte euphorique d'un palais légendaire d'orgasme! Ses victoires en amour se dénombrent en centaines et ces bâtards, jamais reconnu, en dizaine...Qui peut savoir? Ses prises de coeur sont l'une des résultantes cardinales de sa fierté, son inflexible dévotion à l'Ombre en est une autre.
De flagrance, sa complexion est orgiaque. De fragrance, son ambiance est ensorcelante.
Tout le monde admire l'architecture d'une telle splendeur...Et il aime ça...Lui...Salomon de L'Ombrage!
C'est bien simple...Si on écrirait une histoire sur cette Apollon, elle provoquerait; exaltation, ravissement, passion, émotion, éxcitation, paroxysme, émerveillement, crainte, stupéfaction, ivresse, jubilation, jouissance, compassion ...Oui Tous celà et bien plus...Tellement que son bonheur est la substance même de la perfection!

-Je m'appel Salomon de L'Ombrage, et bienvenue dans mon temple de la contemplation, je suis le tendre époux de la reine libido...Et je suis toujours prompt à exaucer ces souhaits!

L'affluence dans une extase en érection éclata autour de lui comme s'il est au milieu d'une pluie de flamme vivifiantes...Sa triomphante presence enchante son entourage!
Cette sublime muse est très familière à cette suave réaction; rire, sourire, applaudissement...Sont autant de chevaux de bataille à son beau eventail!
Une heure avant, il traînait allégrement dans un prisable salon en attrayante compagnie...Et le voilà actuellement dans un vernissage enveloppé d'un manteau d'aristocratie dans lequel on se disputent en cache-cache comme des poux son principal intérêt.
La lune a pris en otage le soleil pour toute la soirée...Or le plus éblouissant est L'Ombrage magistralement habillé en un luxueux et sophistique costume de cérémonie laqué de noir, d'ailleurs on n'avait de cesse à lui targuer la qualité de sa confection...Des compliments ? Salomon se repaît de ces petites gâteries en permanence...

Avant de venir à l'exposition de création en peinture, l'adonis s'est minutieusement soigné pendant une vingtaine de minutes devant son miroir pour être au possible le plus mirobolant des tableaux de la salle...
Amplifier l'esthétique de son superbe reflet dans la glace est son activités favorite, scruter les moindres détails de son visage bouleversant de charme, et ceux pendant une courte période...Et c'est comme s'il avait l'impression que quelque "chose" se détachait à l'intérieur de sa conscience...Alors son image esquissait sans sa permission un sourire profondément hideux...
Oui...Une "chose" horrible vivait en lui, au début cet échauffant phébus en avait eu forte inquiétude...Mais avec le temps il avait réussi à l'apprivoiser, et même à l'utiliser de plein gré quand la circonstance devait être appropriée...Cette "chose", c'est ce qu'il asseyait de transmettre à son frère Job...Il y'arriverait petit à petit...C'est ainsi que son frangin pourra enfin atteindre cette intrinsèque paix tant poursuivie jusque dans l'auto-mutilation.
L'aphrodite au masculin s'était coiffé d'un serre-tête pour l'occasion, ces apothéotiques cheveux chutaient en arrière comme une cascade de boucle argentée...il ressemblait à père de la sorte...Salomon a toujours voulu que père soit fière de lui...Il ne savait pas pourquoi où peut être se il refusait de le savoir...Mais père lui faisait tellement peur...
L'instant s'avèrerait plutôt propice à un descriptif de ce fantasme ambulant sauf que vous risqueriez d'être tortué à mot compté en raison d'un mécompte d'amativité...Oui...c'est carrément envisageable avec Salomon...
Seul à seul avec son double...Ils ne faisaient plus qu'un maintenant: L'ardeur du désir!

Après son long examen physionomique et une fois muni de ces ostentatoires accessoires, le comte de l'Ombrage peaufina aux dernières retouches afin d'intensifier son exquis portrait et son irrésistible magie, Il sortit hors de la poche du complet lumineux noir; un léger étui cuivré enfermant une gamme hétéroclite de minis crayons couleur pastel...
Dans la plus extrême des vigilances, ce virtuose de l'esthète farda ses harmonieux traits à l'aide de ce pratique matériel; de l'amarante pour le contour des lèvres, de héliotrope pour le contour interne et externe de la paupière, et pour le bouquet final, un soupçon de pervenche pour les sourcils.
Fin prêt pour lénifier son public avec son absolu relief, le beau gosse de l'Ombrage alla s'approprier ce qui devait être son inauguration!

Hélas, vague à l'ombre, il ne fallut que trop peu de minute pour permettre à son narcissique dessein de se réaliser, son petit jeu hypnotique était désormais compromis, parce qu'en ce moment le centre de toutes les intentions pataugeait dans un marais empestant l'ennui...L'ennuie c'est surement la pire de toutes ces contrariétés...
Toute cette proximité devenait asphyxiante pour cet olympien phare, qui debout au sein de tout ces étourdissants coups de foudre, avait besoin de toucher le ciel...Fuyant son emmerdant succès, il se mis en quarantaine sur un exigu balcon pour prendre l'air...Parfois c'est si dure d'être aussi beaux que Salomon...
L'égayante mélodie que composait l'orchestre pendant l'exhibition inventive de cette olla-podrida en pigmentation , accompagnait étrangement bien les paroles du chant mélancolique que libérait tout le courant mystique de la capitale...Oui...Il pouvait le ressentir...Il etait éperdu dans toute cette poésie...L'ombre est immanquablement autour de nous.
En tête à tête avec le plus important satellite de la nuit, le mortel à la prestance si avantageuse leva le masque tel un fameux illusionniste sur un autre de ces objet fétiches, un élégant fume-cigarette en jade et finement ouvragé, à la limite duquel il inséra une bizarre et triviale demi-tige zinzoline: du concentré de Lotus Noire!
Ce suc lugubrement rouge violacé à l'effet d'un moelleux poison s'il est absorbé à lèvre nue, d'où la bienfaisance de l'instrument vert clair pistache légèrement turquoise, sur lequelles à travers l'embout, des délectable et humides commissures bourgogne aspirèrent une bouffée de la sinistre fumée...Et murmurèrent à l'oreille de la vue:

-Ishtar tu es ma femme préférée...

La scène se figea pendant une brève durée...

Soudain ces omoplates le chatouillèrent...
L'Amalécite posa son pas sur la balustrade dont son rôle préserve les maladroits d'une incongrue dégringolade.
Le frisson dans le haut de son dos advenait irréfragablement plus fébrile...
D'ores et déjà immobile sur la rambarde, il sauta du troisième étage!

...

Toutefois ce hardi voltigeur ne frappa point le fond, non...Suspendu dans l'air, une paire antérieure d'externe membre albugineux battait l'inodore et invisible oxygène, Salomon brave la pesanteur par le biais séraphique de deux ailes immense et vigoureuse, constitué d'étincelantes plumes nivéennes!
Plus fort, de plus en plus violent...L'ami du vent bat la condition gazeuse jusqu'à parvenir au-dessus du bâtiment abritant la célébration picturale...Il se balance souplement dans le vide, inondant de vitalité, il est si libre! Au pilote de cette quintessenciée véhémence, il se délie de cet assoupissant lieu pour planer avec infatuation sur tout d'Ishtar...
De son éminent équilibre il va danser avec le fastueux dôme du palais des arts, vilipender l'avilissante vermine du quartier des bas-fonds, et combattre l'insonorité qui gîtait à cette heure-ci dans l'arène avec sa dingue hilarité, pour enfin saluer avec galanterie les démunis d'existence au cimetière...Cher compagnon bien-aimé, quelle vêprée trépidante! Hahahaha!
Le tout Ishtar était sous ses pieds...Ondoyant dans la brise, il se recueillait plus profondément dans ce merveilleux orgueil...Non, ce n'était pas assez...La lune, les étoiles, la globalité de la voûte céleste le nargue de sa prétendu et sois-disante hyperbolique valeur...Nul n'insulte Salomon sans déguster sa friande colère...De ces musculeux et impetueux moyens de licence, il fonce tel un transcendant et transperçant aiguillon crevé ce misérable univers!
Ricochant contre les nuages, le dominateur cosmique pénétra à brûle-pourpoint dans l'orbite spatiale... Pendant son ardent voyage dans l'enveloppe atmosphérique, il remarqua impudiquement que son rupin costard avait flambé à cause de l'attraction terrestre, ce qui n'est aucunement gênant, puisqu'une nimbe incandescente et limpide d'ozone l'entoure et lui fera office de vêtement dans la zone astrophysique.
Victorieux à l'encontre de son insoutenable frustration en ayant assouvi son incontrôlable besoin d'épanouissement, cette entité à la gloire sidéral jubile d'arrogance, de précellence , et de magnificence...Curieux de son nouvel environnement, il se lance ensuite avec enthousiasme à l'exploration du continuum interstellaire, plus rien ne peut stopper l'extension de son chaste péché d'envie ...
Le métempirique personnage reconfigure à son gout les constellations astrales et retourne l'éternelle trajectoire des comètes multimillénaire en leur foutant la trouille avec son charismatique autoritarisme, puis défie alors le soleil pour savoir qui a l'aura la plus nitescente et drague enfin la noceuse lune...Marre de ses insignifiantes activités, il médite en définitive à propos de son ambition et regarde les alentours...
Le continent ? Que nenni, la terre était sous pieds! Non, cette sardanapale personnalité en avait besoin d'encore plus! Enragé, il attrape et tire, en s'emparant avec ses mains, le fond diffus cosmologique pour inverser l'expansion de ce corps noir! L'intégralité de l'énergie électromagnétique, le domaine du visible et de l'infrarouge se compriment en une origine existentielle des dimension physique et moral de toute chose! Il opère la renaissance du temps zéro!
Ayant outrageusement accompli cet acte impossible, l'horri-féerique surhumain tient l'atome primitif entre ses doigts comme une fruste bille, ce noyau atomique qui lors de sa primordiale dilatation était à la base de toutes particules élémentaires. Hors de cette singularité gravitationnelle initiale, Salomon de l'Omrage s'immortalise dans le spirituel, là où la temporalité et le substrat sont inconnus...Est-ce que c'était suffisant? Il refléchissait superlativement à cette question...
Subitement un cri terrible gronde de partout dans cette insondable et alcyonienne invraisemblance...Est-ce réellement toi? Salomon pleure à chaudes larmes...Une silhouette se détache de ce miraculeux vacuum...Salomon muet d'éplorement observe cette allure s'approcher devant lui...Il réussit alors à soustraire de son émotive aphasie juste ce dire: enfin, je te retrouve ma...

-Oups! Je vous supplie de me pardonner, je vais chercher de quoi essuyer cette navrante tache, je...Heurg!

L'Ombrageux Salomon agrippa le cou du jeune domestique qui avait interrompu son incroyable rêverie produite par l'expression intoxiquée du Lotus Noir. Une marque vinassière se renforçait sur la liliale chemise du premier de L'Ombrage, comment ce merdique cloporte avait osé faire ça à ce fantastique spécimen? Comment cette authentique immondice a fait pour souiller la zèle toilette de celui qui est solitaire sur la terrasse ?
D'un geste brusque, il bascule facilement de son mètre quatre-vingt-trois (la même taille que popa, un peu plus grand que Job) son exécrable charge de l'autre côté de l'appui en la retenant du fâcheux plongeon avec sa main guauche gantée de blancheur, la droite tenant toujours le fume-cigarette en pierre verte évacuant la mauve drogue nébuleuse...Si le juvénile serveur arriverait à parler malgré la pression exercé sur ces cordes vocales, il exprimerait surement son refus d'être lâché...Quand bien même ça n'aurait rien changé, car son bourreau n'aurait rien entendu, il était sourd de colère...Et le laissa tomber.
Un drôle de craquement retentit d'en bas, le vengeur d'habit range alors in the pocket son article de mode ou sa méthode d'altération de pensement, et constate sans ciller que derrière lui trois personnes perclues de stupeur ont assisté à l'effarante scène. Salomon rompus son pesant silence, et poussant l'une de ces mains (présentement leste de tout poids) contre le plat de son front, il rigola à gorge déployé en faisant découvrir la scintillante lactescence de ces dents à son audience médusée...Décontracté et enjoué, il dit:

-Hahaha! Il ne savait pas volé! Hahahahahaha!

Invariablement abasourdi, Ils étaient vraiment chiants et en total contrastent avec l'allégresse du déluré sybarite qui leur montrait la marche à suivre...Le message commençant à leur parvenir, la panique dans leurs yeux se mélangea à la félicité du convaincant farceur. Peu à peu, ils réagirent à leur tour favorablement à l'amiable composition humoristique avec un fou rire nerveux...Hahaha tous sont contents! Y'avait même parmi eux un p'tit chauve très motivé qui racontait quelque chose du genre:

-Hohihohiho, il ne savait pas voler! Hohiho...Ho digne Salomon vous êtes si habile blagueur! Hohiho...Vous êtes un génie de la rigolade, hohihohiho!

Sauvé que ce crâne d'oeuf pourri n'a pas insisté dans sa bêtise, sans quoi il aurait rejoint l'autre en bas. Ce truc con espérait sans doute partager le plumard avec son idole de la plaisanterie, même l'hérésie est plus raisonnable que cette vénérienne perspective étant donné que le gris à l'iris bleu est un irrécupérable hétérosexuel. Vu que tous étaient clients de la joie, ce qui règle tout concevable problème retroactifs pouvant être issue de l'injustifiable erreur de celui qui est decendu se faire préjudice, l'étonnant amuseur se remit à examiner les cieux, ce firmament ou plutôt il régnait en monopolistique souverain...
Soudainement, son sombre instinct lui dicta de baisser la tête en direction du sol; Une flaque de sang coulait de l'injurieux déchet...Loin d'être assez morbide pour s'éprendre de ce sordide et sépulcral spectacle, jouissant que trop des pantagruéliques générosités de cette phénoménal bénédiction de vivre...Grave, le gourmand de plaisir n'avait pas le choix que de s'incliner devant cette tragique évidence...Tout est éphémère...Même Salomon de l'Ombrage aussi mirifique soit-il...Profitez au maximum pour finalement tout perdre...Être un homme, en voilà un cruel destin!
S'il faut mourrir pour rejoindre l'Ombre, Salomon s'en moque, mais que son corps soit...Détruit...Cette horreur est imaginable! L'Ombre lui a confié la vertu de la grâce, et si tel est son impénétrable volonté, le bien loti de cette juteuse guise se doit par gratitude d'en apprécier le louable usage, ainsi que de servir au mieux la bienveillante donatrice de ce cadeau tant béni! Son obédience sera alors la meilleure de toute par rapport à ses acolytes de religion, et peut-être en ce cas fanatique, possiblement l'Ombre le récompensera pour l'ultime repos de pouvoir conserver son apparence si chéri...Oui, c'est ce qui est son voeu le plus cher...
En attendant quoi, l'illustre individu toise de son élévation le médiocre gueux qu'il a basculé dans un équitable trépas. En permanence, Salomon de L'Ombrage dévisage la société avec dédain depuis son intouchable suffisance. Quelle société? Un microcosme grouillant de nauséabonds et pestilentiels insectes qui méritent uniquement d'être écrasés s'ils désertent la foi, notre sainte théologie est l'exclusif asile de leurs providentielle salutation! Cette organisation de minuscule bestiole est fait de quoi ? Qu'elles sont elles ?

Des éclairés: les philosophes sont les mouches qui font du bruit et les terroristes sont les mouches qui piquent...
Des scientistes: les médecins sont des larves qui ne font strictement rien d'autre que pataugé dans la viande en adorant cela et les ingénieurs sont de vilaines petites arraignées qui osent nuire la communion des fidèles en entravant dans la toile du pseudoprogrès toutes ces prestigieuses convictions ecclésiastiques, antique de plus de trois millénaires...Hahaha, qu'ils sont risibles et ridicules à perdre la distinction entre le siège gardé de la toute puissante Ombre et leurs piteux escabeaux.
De la garde impériale: unanimement toutes des punaises qui pullulent sous les bottes de l'Empereur, comment peuvent il protégé hardiment les droits du peuple quand l'Eglise à tout autant d'autorités qu'eux et que tout tripotages au nom de la Science soient couverts par Ezekhiel Ier lui-même? De plus ces pauvres pions ne sont briefé que par des-demi-verités émanant du leadership quant à leurs missions prioritaires ...La vérité? C'est qu'ils ne sont rien de plus qu'obsolètes.
Des esclaves: tous confondus, des cafards...Que des cafards écoeurants, infect, et coupable de ne pas disparaître dans le néant! Si le Haut-Prêtre d'Arken aurait maintenu l'unité politique lors de la révolte initiatrice de ces abominations, Sure que cette insurrection d'autrefois aurait été radicalement matée comme à Steefael et adonc ces immondices n'auraient jamais connu le jour! Hahaha, Steefael, grisante souvenance, le de L'ombrage encore novice à cette époque y avait fait un beau gâchis, hahaha! La seule fois où il c'est employer à trouver une utilité aux esclaves...En tant que bombe humaine, hahaha!

Tout ça c'est le surplus, le trop-plein...Le superflu! L'essentiel, se décline avec hommage dans l'ordre suivant: l'Eglise > l'Aristocratie > les Citoyens...L'Eglise, culmine au sommet de cette hiérarchie pyramidale, because le royaume est nûment sous sa férule!
Premièrement, le régent a un trop gros ascendant sur le gosse, on sait tous que ce n'est qu'une question de temps avant que Le Clergé remanie bientôt l'Empire et conforme à sa rigide inclinaison; elle gommera insensiblement toutes les puériles absurdités du jeune prince. Deuxièmement, les impies ne sont que foutaise opposée au nombre des ouailles. Troisièmement, le pontife est même président du Sénat. C'est pourquoi au bout du compte Ishtar est tout bonnement la possession des apologistes de L'Ombre.

Voilà, on en est rentré dans cette étape de sa pensé, là où il classifie l'homo sapien en trois sections, sa vision sui generis de la machine ronde:

Les Vrais Hommes: purement la fine fleur passible à être élu au bonheur! C'est à dire l'aristocratie et l'Eglise. Oui car servir également l'Ombre; cette vénération...C'est brider le septième ciel!
Les Faux Hommes: les serviteurs direct des vrais hommes. C'est à dire les citoyens, ils ont l'extraordinaire privilège d'être les indispensables outils de ceux nommer au nirvana!
Les Chaires: pouah! leur approche est la pire des offenses! Le caput mortuum ou aussi les héxapodes à pulvériser...A prédilectionner avant tout les esclaves de cette entreprise obligée!

Salomon, si beau, si intelligent, si noble...Convoite sa présumée gratification à travers l'Ombre et étudie le déchu comme un postulat du sens commun...Mais après, se sentant au-delà du mal, là où la plénitude se déclenche, puisqu'elle le demande...il devra aller promener la bête et devra partir chasser!
Revenir en haut Aller en bas
Uriel D'Arken
Mort(e) tragiquement

Uriel D'Arken

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 620
♦ Messages : 2351
♦ Âge du perso' : 35
♦ Fiche : It's me, Uriel !
♦ Protecteur : The Emperor Protects !
♦ Date d'inscription : 27/03/2010
♦ Age : 29

Pré-Test de Salomon de L'Ombrage Vide
MessageSujet: Re: Pré-Test de Salomon de L'Ombrage   Pré-Test de Salomon de L'Ombrage EmptyLun 8 Aoû - 5:28

Je laisse Marius corriger (si t'as envie d'apprendre, là t'as un maître). ^^ L'Académie est là aussi, une fois validé, Tu pourras en profiter o/


Sinon... Je suggère que Tu ailles faire ta fiche. On a attendu que Franz revienne, t'as eu donc plus de deux semaines, c'est normal. Mais là, faut s'y mettre. Vraiment.


Bien à Toi.

_________________
Pré-Test de Salomon de L'Ombrage Ezhekiel Pré-Test de Salomon de L'Ombrage ZeligPré-Test de Salomon de L'Ombrage EmilePré-Test de Salomon de L'Ombrage UlrichPré-Test de Salomon de L'Ombrage Lao
Pré-Test de Salomon de L'Ombrage Chat10Pré-Test de Salomon de L'Ombrage 00410Pré-Test de Salomon de L'Ombrage 00310Pré-Test de Salomon de L'Ombrage 00212
Pré-Test de Salomon de L'Ombrage Ssacho10Pré-Test de Salomon de L'Ombrage Indi10
Revenir en haut Aller en bas
http://www.liberumarbitrium.net
Marius De l'Ombrage

Marius De l'Ombrage

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 140
♦ Messages : 1058
♦ Âge du perso' : 22
♦ Fiche : Into the Infinity of Thoughts
♦ Protecteur : Une apparente naïveté.
♦ Date d'inscription : 25/05/2010
♦ Age : 27

Pré-Test de Salomon de L'Ombrage Vide
MessageSujet: Re: Pré-Test de Salomon de L'Ombrage   Pré-Test de Salomon de L'Ombrage EmptyLun 8 Aoû - 7:58

Coucou o/

Eh bien, comme je te l'ai dit sur la CB, j'aime beaucoup, tu as su lui donner plus de profondeur, et je pense qu'il en gagnera aussi davantage dans la suite ^^
Donc de mon côté, c'est tout bon o/

_________________
Pré-Test de Salomon de L'Ombrage 7207157841555555
Merci à Dietrich/Ambroise ♥️

Pré-Test de Salomon de L'Ombrage 6709351

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Pré-Test de Salomon de L'Ombrage Vide
MessageSujet: Re: Pré-Test de Salomon de L'Ombrage   Pré-Test de Salomon de L'Ombrage Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Pré-Test de Salomon de L'Ombrage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Empire Ishtar ::  :: Χ Archives Χ-