Partagez | 
 

 Ulrich Hellwig - le Sénateur guerrier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ʌ Sénateur Ʌ

avatar

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 418
♦ Messages : 138
♦ Âge du perso' : 27
♦ Fiche : Le-beau-et-sublime-Ulrich
♦ Protecteur : Je n'ai besoin de personne
♦ Date d'inscription : 23/07/2011
♦ Age : 37

MessageSujet: Ulrich Hellwig - le Sénateur guerrier    Sam 30 Juil - 19:09

Votre Carnet d'Identité

    Nom de Famille :Hellwig
    Prénom(s) :Ulrich
    Surnom : Le Guerrier albinos ou l'albinos tout court. Le comte Hellwig
    Âge :27 ans
    Titre de noblesse : Comte
    Province : Hellwig
    Faction et classe : Sénateur Aristocrate
    Orientation Sexuelle : Plutôt homosexuel, mais tellement pervers qu'on pourrait bien le qualifier de bisexuel (pourquoi se priver du moindre plaisir, n'est-ce pas ?)
Pouvoirs :

- Bienvenue en société : on vous accueille partout avec les honneurs dus à votre rang.
- Formation militaire (+) : un aristocrate est un chef. Un chef militaire également. Les garçons plus souvent que les filles (bien que les coutumes soient diverses) sont formés au combat avec une arme 'noble' généralement. Ils ont aussi de vagues notions de stratégie et d'histoire militaire de l'Empire.
- Escrime(+) : Ulrich manie les armes blanches avec beaucoup de talent. C'est un adversaire des plus redoutables.



Vos opinions

Je dirais la mienne, mais ce serait prétentieux, quoique… je ne serais pas devenu sénateur si je ne croyais pas à mes principes. Ce à quoi je tiens comme la prunelle de mes yeux. Oui je sers l’empereur, mais j’ai mes propres. Si j’étais une femme, je ferais des pieds et des mains pour obtenir le siège aux côtés de ce jeune Walhgren. Un Walhgren, qui siège sur le trône à peine majeur, mais ô combien séduisant. Je n’aime pas la science, malgré les progrès qu’elle offre à ma contrée, à Ishtar, mais si on m’offrait la possibilité de devenir une femme pour donner un héritier à mon empereur, je me donnerais corps et âme à la science. N’es-ce pas que le titre d’impératrice m’irait bien?
Bien sûr, je prône une politique autoritaire et je compte bien le faire comprendre au sénat. J’ai la parole facile, et sans vouloir me venter, je peux les avoir dans ma poche et si ce n’est pas le cas, je suis prêt à tout pour qu’ils le soient. S’il le faut, je partirai en guerre avec une petite armée et je débarrasserai la province de tous les mécréants qui crient à la révolte. On ne me nomme pas le sénateur guerrier pour rien. D’ailleurs, je n’ai pas encore parlé de mes liens avec L’Église. Si j’y crois, la réponse est oui. Si je tuerais pour ses valeurs, tout dépendant encore de qui me le demande et de quelle humeur je suis. J’entretiens une très bonne relation avec le Haut-prêtre d’Ishtar et je seconde quelques unes de ses valeurs. Cependant, que celles-ci ne viennent pas obstruer les miennes. Comme vous le savez déjà probablement, j’ai l’ultime vérité.



Description : Qui êtes-vous et à quoi ressemblez-vous ?

Je ne vois pas l’utilité concrète de me décrire physiquement, puisque tout le monde connaît le comte Ulrich Hellwig. Mais puisque notre bon empereur le demande si gentiment, je vais me plier à ses exigences, comme toujours.

Mon apparence peut autant dégoûter certains que plaire à d’autres. Il est vrai que je suis unique en mon genre et qu’on me reconnaît dès le premier coup d’œil. Je suis un albinos, comme mon surnom l’indique, et je l’assume très bien. Cela fait partie de ma fierté et de mon authenticité. Mes yeux sont de couleur rubis, comme la pierre précieuse, ils ont la faculté de briller autant de convoitise que d’ambition. Je me suis souvent regardé dans le miroir, je sais que mon regard peut promettre monts et merveilles, tant que j’obtiens ce que je veux par la suite. Je sais parfaitement envoûter les autres, autant par mes façons que mon regard, ce qui le rend encore plus dangereux. Je n’ai pas parlé de ma chevelure blanche comme neige, que je garde court pour plus de facilité. J’ai déjà vu trop d’hommes aux cheveux longs se faire avoir dans un combat. Le calme se lit la plupart du temps sur mon visage impassible. Bien entendu que je sais parfaitement cacher mes émotions, je ne serais pas sénateur sinon. Mon corps a été habitué de se battre dès ma plus tendre enfance, et il y porte les marques des combats à l’épée. Cela ne fait qu'appuyer l’idée de l’homme fort que je suis. Ma peau est laiteuse et bien reconnaissable, merci maman, mais cela me contente. Je ne suis pas comme les autres moutons qui veulent tous être pareils. Je garde encore un visage quelque peu enfantin, mais ces traits disparaissent rapidement lorsque je souris d’un air victorieux ou pervers. Mes mains quant à elles ont toujours su manier l’épée, mais mes amants vous diront qu’elles ont leur douceur et leur agilité.

Mes habits me démarquent encore une fois puisque je porte des vêtements griffés. Pas question que j’arrive au sénat vêtu comme mes semblables.
Personnalité : Vampire, vous avez dit vampire?

(rire) Il est vrai qu’en me voyant, avec mon teint pâle et mes yeux rouges, on peut se poser la question. Mais ces monstres sont seulement un mythe et je ne reste qu’un simple mortel, ne m’en déplaise. Si le mal était personnifier, alors je serais son bras droit. Celui qui est assis à sa droite et qui lui chuchote à l’oreille avec un sourire pervers sur les lèvres. J Je manipule les gens avec une aisance innée et on m’en redemande toujours. J’aime être le marionnettiste qui tire les ficelles comme bon lui semble et qu’on applaudit après le spectacle. Vous voyez comme ils m’aiment!
Des pantins, j’en ai comme je veux. Le peuple en est rempli. Même notre empereur adoré en est un, qu’il l’ignore ou non. Il suffit seulement de savoir sur quelle ficelle tirer.
En fait, soit on m’aime, soit on me déteste. Il n’y a pas d’entre deux, pas de zone grise. Je peux autant être blanc : aimable, souriant, généreux, nommez-les… Que noir : malicieux, sarcastique, pervers. Je dois même avouer avoir un goût pour le sadisme.
Je dois avouer avoir un penchant pour le côté sombre, auquel je me fond parfaitement. Pour ce qui est d’être blanc comme neige, je suis loin de l’être, mais j’aime bien le laisser croire aux autres.
Allez, venez…approchez mes agneaux. Venez au sénat pour écouter mes dires ou encore venez croiser le fer avec moi. J’ai besoin de me mettre quelque chose sous la dent.
[ size]


Récit d'une vie

[size=11] L’ombre avait-elle choisie le moment de ma naissance?
Selon l’éclipse totale de ce soir là j’oserais répondre par l’affirmatif. L’ombre avait prévue mon arrivée qui allait peser dans la balance.

Ce fût après un accouchement fort long et douloureux que je sortis enfin du ventre de ma génitrice. Oui, vous avez bien lu. J’ai omis volontairement de dire ‘’ma mère’’ car je ne la considère aucunement comme telle. Ce qu’elle a fait pour moi se résume à deux choses. Me mettre au monde et me donner ma chère petite sœur, Mézièle. Pour ce qui est de la pupille de mes yeux, j’en reparlerai plus tard.

On s’attendait à voir ma tête recouverte de cheveux noirs, comme ceux de mon père, mais à la place on s’horrifia en voyant les quelques mèches blanches qui ornaient mon crâne.

-Il a les yeux rouges, comme le mal…
Vous voyez comme j’étais apprécié? À peine venu au monde que déjà j’étais étiqueté. Mais qu’à cela ne tienne, le fait qu’on me rejette fit ma force de caractère.

-Mais non, Ulrich n'est qu'un bébé, donnez-le moi...
Coraline, notre bonne nourrice, fût celle que je considérais comme ma mère. Elle était celle qui me donna le sein, me réconforta lorsque j’avais des déceptions et prenait soin de moi comme si j’étais son propre fils.
-Tu es un Hellwig pas comme les autres! Qu’elle me soufflait souvent en ébouriffant ma tignasse blanche. Mon regard de braise terrifiait plus d’un domestique, mais jamais ma mère ne leur faisait attention. Elle me prenait dans ses bras en me chuchotant qu’un jour, les gens me verraient comme je suis vraiment et que c’est moi qui aurais le pouvoir. Encore aujourd’hui, cette phrase me tire un sourire au coin des lèvres. C’était une visionnaire cette femme. J’aurais du voir bien avant que mon père la préférait à celle qu’il avait épousée.

L’hypocrisie et le mensonge faisaient partis de mon quotidien, et pour moi il n’y avait aucun mal à cela. Mon père avait de lourdes tâches, mais prenait un peu de temps avec moi pour m’entraîner à l’épée. Il voulait que je me surpasse, que je sois le meilleur. Lorsqu’il partit pour la guerre, ce fût le maître d’armes qui continua mes cours particuliers. Peu m’importait les coups reçus, les blessures que j’accumulais, jamais je ne lui demandais d’arrêter. J’étais téméraire même à l’époque. Le duel se terminait lorsqu’il croyait que j’étais à bout et alors il me donnait congé. N’allez pas croire que je me reposais, loin de là. C’était l’heure de mes autres leçons. Pour qui me prenez-vous? Pour être devenu sénateur, il n’y a pas que l’art du combat qu’on m’a inculqué. J’ai suivi des cours d’histoire, d’arithmancie et de langues. On m’a enseigné l’art de parler en public, ainsi que la science politique, cours dans lequel j’ai souvent remis mon professeur à sa place, et ce malgré mon jeune âge.

Le moment que je préférais dans la journée, était celui où ma lame croisait celle de mon maître. Il n’y avait pas que l’escrime qui passionnait mon tuteur, et je l’appris bien assez tôt. Il me fit connaître les plaisirs de l’amour et de la chair. Plaisirs auxquels je ne peux toujours pas résister maintenant. C’est à ce moment que je connus un sentiment étrange au fond de moi. Celui d’exercer un pouvoir sur les autres. Je le faisais déjà bébé, mais ce fut seulement là que je me rendis compte de toutes les possibilités qui s’offraient à moi. De toute la puissance que la manipulation me donnait.


Pendant que je m’entrainais pour la guerre, Mézièle montait à cheval. C’était sa plus grande passion depuis qu’elle était petite, que nous partagions au moins deux fois par semaine. Lors de nos promenades, l’heure était aux confidences. Personne ne savait ce qui se tramait dans mon cœur et mon âme, excepté ma chère sœur à qui je disais tout. C’était réciproque. Je n’étais pas que son grand frère. J’exerçais le rôle du confident et du meilleur ami. Tout le monde l’aimait. Bien sûr, qui aurait pu la détester? De longs cheveux noirs bouclés en cadrant un visage parfait. Des lèvres fines s’étirant toujours sur un sourire rayonnant. Des pommettes saillantes, un petit nez retroussé et finalement des magnifiques yeux verts aux reflets dorés. J’aimais la taquiner en disant qu’il y avait un peu de rouille dans ses yeux.

Mézièle était tout simplement magnifique. Il y a toujours eu cette espèce d’attirance entre elle et moi, mais pure comme elle était, jamais je n’aurais voulu la souiller. Pas elle.


Ce ne fut pas le cas de tout le monde au château. L’un des gardes affilié à notre sécurité avait un œil sur elle depuis plusieurs mois. Je le surpris un soir en train de monter les escaliers pour se rendre à sa chambre, tandis qu’il était de service. Curieux comme j’étais, et protecteur, je le suivis en silence, furtif comme je savais l’être. L’homme entra dans la chambre de Mézièle et selon les éclats de voix que je perçus, elle n’était pas si contente de le voir. Je décidai de me montrer et l’arme brandie, car je l’avais toujours sur moi, je menaçai le jeune impertinent. Il osa rire de moi et je le l’intimidai à mon tour, avec mon épée, le convoquant en duel. Il n’aurait pu refuser, et malgré l’heure tardive, nous nous retrouvâmes dans la cour du château. Lui était certain que je serais vaincu dans le temps de le dire et pour lui faire disparaître ce sourire hautain je fonçai sur lui. Plusieurs personnes s’étaient agglutinées autour de nous, dont mon père et après un duel intense, je finis par transpercer mon ennemi en plein cœur. Je garde d’ailleurs une cicatrice sur la cuisse, près de l’aine en mémoire de ce duel. Mézièle fut un peu secoué, mais c’était ce qui arrivait à ceux qui embêtait ma sœur, à celle qui m’appartenait. Elle raconta tout à Père et aux gens du château. Je n’oublierai jamais le regard de mon père ce jour-là. Rempli de fierté et de reconnaissance. Je fus ensuite comparé à un héros et je compris que je deviendrais le bras droit de mon paternel.


Les années passèrent et avec elles les responsabilités devinrent plus nombreuses. Je voyageais souvent et j’étais accueilli enfin comme quelqu’un de mon rang. Je n’étais toujours qu’un adolescent, mais en maturité j’égalais mon père. J’exagère peut-être un petit peu, mais j’aime bien. C’est en venant à Ishtar que je fis une rencontre pour le moins surprenante. Lors d’une fête bien arrosée entre aristocrates, je surpris son regard tandis qu’il était en train de discuter, coupe à la main. Un charisme étrange émanait de lui et je dus piler sur ma fierté pour aller le voir. Nous échangeâmes quelques mots ce soir là et nous séparâmes en nous promettant de se revoir.


Mon entrée au sénat, à l’âge de 21 ans, fit des ravages. Je n’avais pas encore ouvert la bouche que je sentais le regard de tous posé sur moi. L’ambiance était lourde et ce fut un éclat de rire de ma part qui la calma. Quoi de mieux que de rire pour détendre l’atmosphère! Un peu de flatterie ici, un sourire complice par là et le tour était joué. Mes talents d’orateur eurent tôt fait d’impressionner la galerie. Je ne plaisais pas à tous, certes, mais j’avais ma place. D’ailleurs, c’est là que je rencontrai à nouveau ce cher Uriel D'Arkan. Je ne fus aucunement surpris qu’il soit homme de l’Église, suivant les préceptes de l’ombre. J’avais déjà eu ce pressentiment. Je lançais un débat, il me relançait aussitôt. Le plaisir que j’éprouvais à lui lancer des piques était semblable au désir de la chair. Étrange, certes je vous l’accorde, mais déjà une tension sexuelle grandissait entre nous deux.
Ce fût lors d’une soirée mondaine, comme notre première rencontre, que nous cédâmes à nos pulsions. J’ignorais à ce moment si Uriel aimait le corps des hommes et cela m’indifférait. Je le désirais et il allait être mien. Je découvrir qu’un autre point nous liait : celui de dominer l’autre.


Mon ami, mon amant, mon amour? Non, l’homme d’église et moi sommes du même moule. Nous nous entendons bien au lit, nous partageons plusieurs points communs, mais mon cœur ne bat pas trop vite en entendant son nom. Oh bien sûr, ses baisers m’envoûtent, ses caresses me font frémir, mais cela s’arrête là. Jamais il n’aura l’exclusivité et vice-versa. Je suis comme une bête sauvage que personne n’arrive à apprivoiser. J’ai besoin de ma liberté Uriel a d’autres qualités qu’être un amant exceptionnel. Il a du pouvoir, et encore plus lorsqu’il devint le haut prêtre. Une autre raison pour laquelle j’aime l’avoir près de moi.

Je quittai Ia province pour retourner à Helwigg m’occuper de mes choses, lorsque je reçus une lettre d’Uriel, m’informant qu’une guerre imminente attendait Steefael. L’hérésie devait être éliminée à la source. Je devais quérir mon père d’envoyer son armée aux frontières. Un sourire naissait sur mes lèvres en pensant au bain de sang qui en résulterait. Enfin, j’entrais en guerre.
Uriel avait un nouveau protégé, Ezhekiel 1er, le nouvel empereur d’Ishtar, alors si jeune. Sous ses airs timides, je suis certain qu’il cache quelque chose de farouche et je donnerais tout pour le découvrir. Si je pouvais être une femme, je serais déjà dans ses promises. Je n’abandonne pas pour autant. Je réussirai bientôt à tirer les ficelles de ce petit et connaîtrai la source de son pouvoir.

Moi, mégalomane? Allons donc *petit sourire pervers*



Mais vous êtes qui, en fait ? ._.

    Comment avez-vous découvert le Forum ?
    - Partenaire d'un forum qui a fermé. Mais celui-ci est encore meilleur ^^
    Avez-vous des conseils ou des remarques le concernant ?
    Je kiffe le nouveau design!!
    Votre Disponibilité (en moyenne) : Je passe tous les soirs, vu ma irl très chargée, mais mon temps de réponse peut varier parfois à 1x semaine, sinon plus
    -






Dernière édition par Ulrich Hellwig le Sam 21 Jan - 1:55, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mort(e) tragiquement

avatar

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 620
♦ Messages : 2351
♦ Âge du perso' : 35
♦ Fiche : It's me, Uriel !
♦ Protecteur : The Emperor Protects !
♦ Date d'inscription : 27/03/2010
♦ Age : 27

MessageSujet: Re: Ulrich Hellwig - le Sénateur guerrier    Dim 21 Aoû - 15:58

UP !

Bon la fiche avance, j'en reçois des parties par MP, mais il faudrait mettre un peu le turbo... Parce que là, ça commence à dépasser les deux semaines que chacun a pour faire sa fiche (en fait, ça va faire un mois dans deux jours...)


Bien à Toi,


Al'

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.liberumarbitrium.net
Ʌ Sénateur Ʌ

avatar

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 418
♦ Messages : 138
♦ Âge du perso' : 27
♦ Fiche : Le-beau-et-sublime-Ulrich
♦ Protecteur : Je n'ai besoin de personne
♦ Date d'inscription : 23/07/2011
♦ Age : 37

MessageSujet: Re: Ulrich Hellwig - le Sénateur guerrier    Dim 21 Aoû - 20:46


Ouais je sais..désolé, y se passe des trucs grave dans ma vie irl...
si ça tarde trop au pire je laisserai tomber.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mort(e) tragiquement

avatar

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 620
♦ Messages : 2351
♦ Âge du perso' : 35
♦ Fiche : It's me, Uriel !
♦ Protecteur : The Emperor Protects !
♦ Date d'inscription : 27/03/2010
♦ Age : 27

MessageSujet: Re: Ulrich Hellwig - le Sénateur guerrier    Dim 21 Aoû - 21:39

Ben... Ca va. Tant que je suis au courant que Tu n'abandonnes pas :-)


Et bon courage IRL ! On va t'attendre, ne t'en fais pas...

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.liberumarbitrium.net
Ʌ Sénateur Ʌ

avatar

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 418
♦ Messages : 138
♦ Âge du perso' : 27
♦ Fiche : Le-beau-et-sublime-Ulrich
♦ Protecteur : Je n'ai besoin de personne
♦ Date d'inscription : 23/07/2011
♦ Age : 37

MessageSujet: Re: Ulrich Hellwig - le Sénateur guerrier    Dim 21 Aoû - 22:40


Merci beaucoup, ça me rassures!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ʌ Sénateur Ʌ

avatar

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 418
♦ Messages : 138
♦ Âge du perso' : 27
♦ Fiche : Le-beau-et-sublime-Ulrich
♦ Protecteur : Je n'ai besoin de personne
♦ Date d'inscription : 23/07/2011
♦ Age : 37

MessageSujet: Re: Ulrich Hellwig - le Sénateur guerrier    Ven 21 Oct - 0:37


Je passe juste en coup de vent pour dire que..et bien, je crois que j'ai fini ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mort(e) tragiquement

avatar

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 620
♦ Messages : 2351
♦ Âge du perso' : 35
♦ Fiche : It's me, Uriel !
♦ Protecteur : The Emperor Protects !
♦ Date d'inscription : 27/03/2010
♦ Age : 27

MessageSujet: Re: Ulrich Hellwig - le Sénateur guerrier    Ven 21 Oct - 6:55

Ouaip o/

C'est très bien, maintenant :-) La vignette n'était pas à la bonne taille... Mais sinon, nickel :-)


Bref, je te valide et te souhaite bon jeu !

On va d'ailleurs pouvoir lancer le RP à 4 déjà planifié... Je t'envoie ça par MP !


Bon amusement parmi nous.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.liberumarbitrium.net
Ʌ Sénateur Ʌ

avatar

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 418
♦ Messages : 138
♦ Âge du perso' : 27
♦ Fiche : Le-beau-et-sublime-Ulrich
♦ Protecteur : Je n'ai besoin de personne
♦ Date d'inscription : 23/07/2011
♦ Age : 37

MessageSujet: Re: Ulrich Hellwig - le Sénateur guerrier    Ven 21 Oct - 12:46


Ouais!!! *fait la danse de la fiche finie*

Je salive déjà d'entrer en jeu <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ʌ Sénateur Ʌ

avatar

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 418
♦ Messages : 138
♦ Âge du perso' : 27
♦ Fiche : Le-beau-et-sublime-Ulrich
♦ Protecteur : Je n'ai besoin de personne
♦ Date d'inscription : 23/07/2011
♦ Age : 37

MessageSujet: Re: Ulrich Hellwig - le Sénateur guerrier    Sam 21 Jan - 1:56


OUFFFF *a gagné 2-1 contre le foutu code * Voilà, fiche mise à jour <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ulrich Hellwig - le Sénateur guerrier    

Revenir en haut Aller en bas
 

Ulrich Hellwig - le Sénateur guerrier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Empire Ishtar ::  :: Ϩ Recensement Impérial Ϩ :: Validées-