AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

  Personne n'a de chance tous les jours. ( Yerathiel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
♦ Travailleur ♦

Ethan Widness

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 400
♦ Messages : 64
♦ Âge du perso' : 27
♦ Fiche : A vos mesures...
♦ Protecteur : L'Empire... ou la sainte personne à son sommet.
♦ Date d'inscription : 20/04/2011
♦ Age : 26

 Personne n'a de chance tous les jours. ( Yerathiel)  Vide
MessageSujet: Personne n'a de chance tous les jours. ( Yerathiel)     Personne n'a de chance tous les jours. ( Yerathiel)  EmptyJeu 28 Juil - 13:13

Ethan Widness, Tailleur Impérial était en congé aujourd’hui. Enfin presque. Il n’avait juste pas de travail aujourd’hui. Rien à faire, nada. Un calme totale dans les commandes. Mais ce n’était que le calme avant la tempête, le brun ne savait bien. C’était toujours la même chose pour ce genre d’événement. Et c’était même un événement de taille. Le bal Masqué organisé par le jeune Empereur. C’était presque l’ effervescence dans le palais….
Cela pouvait paraitre bizarre que le Tailleur des nobles les plus puissant n’est pas de boulot dans un moment pareil, mais quand on y réfléchissait, cela avait du sens. Son premier client était l’Empereur, pour ce genre d’événement il n’avait pas le droit de faire de vêtement pour personne d’autre que son client principal. Sa façon de coudre était reconnaissable, il avait sa marque de fabrique comme tout artisan. Et si dans une réception aussi importante que celle-ci, deux personnes avait cette marque là, cela signifiait que cette autre personne était un propre de l’Empereur. Peut-être que le Marquis d’Arken lui demanderait un vêtement pour cette réception, mais il ne savait pas ce que faisait le régent. Après bien sur, lui aussi porterait un costume réaliser par ses mains, mais pas de façon aussi extravagante que les habits du petit Seigneur. C’était qu’un roturier après tout. Il n’avait que sa place dans ces réceptions pour son art. A la différence de tous les nobles.

Enfin bon, un congé c’est bien, mais quand on a l’habitude de travailler sept jours sur sept, 23heures sur 24. Cela le changeait un peu, et il s’ennuyait presque. Ethan était un homme qui avait toujours besoin de s’occuper, sinon il s’ennuyait mortellement. Le brun avait déjà mis de l’odre chez lui, et fit vaguement l’inventaire de ce qu’il lui manquait. Pas de son stock de tissu, fils et passementerie, non cela il le faisait tout le temps, mais le reste, ce qui pourrait utile à une vie normale. Il remarqua alors que ses placards vides prenaient la poussière et qu’il serait tant d’utiliser sa cuisine comme tel et non un petit musée ou entreposé les vieux modèles de costumes récupérée a droite à gauche, datant du siècle dernier.

Bref fallait faire des courses.

Le tailleur sorti alors de son atelier, et traversa les résidences de son pas habituel. Assez léger et tranquille. Un aristocrate le salua quand il passa entre deux maisons. Ce travailleur était presque aussi connu que certain noble, du moins par l’aristocratie. Les autres classe comme le clergé ou les citoyens ne le reconnaissait pas dans la rue. Et il aimait bien ceci… le brun était quelqu’un de plutôt simple, tant qu’il y a du travail cela le suffit, et il fuit le plus possible la célébrité que lui donnait son rang. Le voila maintenant dans les rues… que devait t’il acheter déjà? A oui a manger. Bof il ne fera que le stock de plat préparé. Ethan marcha tranquillement, observant ce qu’il y avait autour de lui. Il était quand même plus a l’aise ici parmi les autres citoyens qu’en pleine réception mondaine. Bon, le truc c’est que lui ne passait pas très inaperçu. Bien évidement, il portait ses vêtements, un costume trois pièces, agréable à porter avec de légère dentelle au manche et sur le devant. Assez simple, mais d’un noir profond qui était hypnotisant et fit faisait ressortir toutes les autres couleurs environnante, comme le bleu-vert de ses yeux.

Enfin, les mains dans ses poches, abandonnant les soutiens mondains qu’il avait appris à avoir il ne remarqua le petit groupe courant vers lui. Ils avaient l’air de fuir quelques choses, ou quelqu’un. Mais Ethan n’en savait rien, ne les voyant pas arrivé. Par contre, il les sentit arriver… Un des fuyard n’avait pas non plus vu le tailleur et les deux hommes se rentrèrent dedans brusquement. Sous le choc, le travailleur tomba en arrière, au même compte que l’autre homme. Qui est-ce ? Le regard d’Ethan se posa sur le fuyard. Des vêtements en lambeau, surement un habitant des bas-fonds, et l’on voyait sur les cicatrices qu’il y avait sur son visage qu’il avait du faire un petit séjour en prison. … Un hérétique ? Ethan … tu a toujours autant de chance…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous


 Personne n'a de chance tous les jours. ( Yerathiel)  Vide
MessageSujet: Re: Personne n'a de chance tous les jours. ( Yerathiel)     Personne n'a de chance tous les jours. ( Yerathiel)  EmptyJeu 28 Juil - 18:49

La chose que fuyait les hérétiques, car peut on vraiment considérer un inquisiteur de l’Ombre plus que fanatique comme vraiment un être humain? En tout cas, ceux-ci n’avaient qu’une vague forme ténébreuse parmi les ombres, ils avaient juste le temps de comprendre que ce qui allait arriver était pour eux. Ils étaient seulement six au début quand l’inquisiteur les a trouvés. Yerathiel fit seulement deux pas avant de dégainer, dans un seul mouvement diagonal de bas en haut il trancha la gorge de l’un d’entre eux et lança une dague de jet dans la gorge du deuxième.
Les autres eurent juste le temps de se retourner quand l’un d’entre eux se prit l’épée en travers du torse. Sous le choc, les poumons de celui se vidèrent dans un râle d’agonie et de ses lèvres s’échappait un flot de sang bouillonnant. Les survivants gagnèrent quelques mètres pour la simple et bonne raison que le mort avait agrippé la lame. Après avoir réussit à libérer son épée, il poussa d’un coup de pied le cadavre ambulant et continua la poursuite à travers les différentes ruelles. L’inquisiteur leur accorda la connaissance du terrain vu que ceux-ci arrivaient toujours à maintenir une certaine distance. Par contre ils n’avaient pas son endurance, petit à petit l’écart entre les hérétiques et le soldat de l’Ombre se réduisait. Leur peur par contre était inversement proportionnelle, avec un peu de chance, Yerathiel n’aurait pas à les poursuivre bien longtemps parce qu’ils mourraient littéralement de terreur. Malheureusement, il semblerait que leur instinct de survie les forcer à garder l’espoir jusqu’au bout et de tenir cette course infernal. Yerathiel n’hésitait pas à bousculer dans son passage, même si le cas arrivait extrêmement peu vu qu’à la simple vu de sa cape et surtout de son épée les gens s’écartaient du mieux qu’ils pouvaient.

L’inquisiteur ne comprenait même pas comment une telle chose à pu arriver, d’autres inquisiteurs devaient s’occuper de ces apostats mais ils ont été assez négligent pour les laisser s’enfuir. Heureusement qu’il était dans les environs, pendant que ses incapables de collègues s’occupaient de la majorité, il filait ceux qui avaient réussi à s’enfuir. Il avait pourtant bien autre chose à faire, s’il était venu dans la capital, c’était avant pour rechercher des indices sur le groupe de terroriste qu’avait rejoint sa sœur et son amant. De plus, il devait participer au bal de l’Empereur prévu, par contre il était extrêmement gêné par son obligation d’abandonner son armure pour un costume, non seulement il se sentirait nu mais en plus il doit trouver un tailleur pour cette occasion. De toute cette digression allait bientôt se finir car ils étaient presque a portée de ses lames.

C’est à ce moment là que le groupe des trois fuyards rencontrèrent un passant, enfin, c’était plutôt l’un d’entre eux qui le rencontra et de façon brutal qui plus est. Yerathiel n’avait qu’une possibilité pour enlever le dilemme, il tenta le tout pour le tout en envoyant deux dagues à la suite. Le premier rentra jusqu’à la garde dans la nuque et le second ripa sur l’arrière du crâne. Mais Yerathiel eût de la chance car l’homme s’écroula et son crane rencontra le sol pavé dans un craquement révélateur. Sans prendre le temps de ralentir, l’inquisiteur passa à coté du fuyard à terre et ouvrit le torse de celui-ci de haut en bas dans une giclé de sang. Qui atteignait le passant dans sa tenue noire et la tachant quelque peu. Il continua jusqu’au troisième hérétiques pour vérifier qu’il était bien mort, il n’eût même pas besoin de sentir le pouls rien qu’en voyant l’angle non naturel de son cou.
Maintenant que sa mission était accomplie, il se retourna ensuite vers le spectateur barbouillé de sang. Il le prit au col sans ménagement, pour le plaquer sur le mur ; celui-ci ne pouvait pas voir le visage de Yerathiel avec les ombres de la soirée et celle de sa cape.

Quels sont le premier verset de l’Ombre ainsi que le neuvième et le treizième ?!?
Revenir en haut Aller en bas
♦ Travailleur ♦

Ethan Widness

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 400
♦ Messages : 64
♦ Âge du perso' : 27
♦ Fiche : A vos mesures...
♦ Protecteur : L'Empire... ou la sainte personne à son sommet.
♦ Date d'inscription : 20/04/2011
♦ Age : 26

 Personne n'a de chance tous les jours. ( Yerathiel)  Vide
MessageSujet: Re: Personne n'a de chance tous les jours. ( Yerathiel)     Personne n'a de chance tous les jours. ( Yerathiel)  EmptyJeu 28 Juil - 21:20

Ethan plus étonné que secoué observa l’homme qui n’avait bousculé. Ce dernier comme ses acolyte semblait terrifier comme s’il avait la mort au trousse. C’était un peu cela, mais le tailleur l’ignorait, du moins encore pour quelques minute. Mais sur le coup, le brun se demandait ce qu’il se passait, lui n ‘était pas très impressionnant surtout comme cela, le cul sur le pavé. Donc autant que son visage inexpressif, on pouvait y voir de la perplexité. Et de l’étonnement. Il était surtout étonner en réalité, de voir comme cela débouler trois hommes et le bousculer tellement fort que lui-même se retrouva à terre. Bon, Ethan n’était pas le synonyme de force brut – loin de là, même. On lui donnerait plus le qualificatif d’élégant. Cependant, ce n’était pas pour autant qu’on pouvait le mettre à terre qu’une simple poussée. L’autre homme avait du y mettre l’énergie du désespoir.
Tiens d’ailleurs quand on en parle. Le brun vu une immense Ombre un peu plus loin derrière eux, et plissant les yeux, il essaya de discerner ce que c’était. Cela avançait vers eux, plutôt rapidement. Et c’était une silhouette humaine malgré sa grandeur et son épaisseur – sa position assit au sol, augmentait la chose. Un géant ? Le tailleur n’avait jamais entendu parler de géant dans les rues d’Ishtar. … d’ailleurs il se rapprochait un peu trop d’une manière un peu trop menaceante. Le brun eut un mouvement de recul mêlé à de la surprise. Puis il aperçu deux lames briller à la lumière qui le faisait presque sursauté. Bon sang ! C’est quoi ce bordel ?! Le tailleur réfléchissait à toute vitesse, cherchant toute les personnes qui voulaient le tuer… Euh tous les tailleurs/couturiers/costumiers/retoucheurs d’Ishtar. Non, ce qu’il pensait était une blague. Ce n’était pas son sang que l’on voulait répandre sur le sol, mais celle des trois fuyards. L’ombre plus loin fit un mouvement brusque et Ethan pu discerner deux lames de couteau lancé. Et n’eut comme seul réflexe de fermer les yeux. Ce n’était pas un guerrier, mais un tailleur, un tailleur !

Il ne vit rien de la scène qu’il s’était passé, ni il la mort prématurée des hérétiques, cependant il les sentit particulièrement bien ces gouttes de sang qui s’éclata contre son vêtement, glissant dans son cou et humectant son visage, peut-être même qu’il en avait dans les cheveux. Par l’ombre, pourquoi était t’il sorti de chez lui aujourd’hui… Il n’y même pas eut le temps de se souvenir de la réponse à sa question qu’une poigne puissante le saisi par le col pour le soulever d’une facilité déconcertante – du moins pour Ethan, avant de le plaquer contre le mur brusquement. Le tailleur, plus habitué par un tel traitement se cogna la tête dans le mouvement. Mais il avait un peu mieux à penser qu’un mal de tête dans un moment pareil. Cette main ne le lâcha pas, alors il l’attrapa le poignet à deux mains et pour l’écarter de lui.

Une lueur que le trouve dans le regard d’un fauve passa dans les yeux d’Ethan. Il n’aimait pas être traité aussi, que c’était presque si un grognement sorti de sa gorge. Le ne voyait absolument pas la personne en face de lui car elle portait une sorte de capuche mais il fixait d’un regard insoumis l’endroit ou devait se trouver les yeux de l’homme. Il n’était pas un hérétique, il n’avait rien à se reprocher, il servait même l’Empereur en personne. Alors il ne voulait pas en quoi il devait avoir peur de ce géant, ni pourquoi il devait lui obéir après c’être fait aussi mal traité. Et alors qu’il gigotait pour essayer de faire lâcher son vis-à-vis et lâcha du ton le plus froid et platonique qu’il avait en réserve.

« - Je ne vois pas en quoi je devrais vous obéir, Je n’ai rien à voir avec ces Hommes ! »

Non, il n’avait pas peur de son vis-à-vis. Cette grande chose générait plutôt en lui de la colère. Bien que son visage restait toujours sans émotion, les mains toujours accrochées à celle sur son col.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous


 Personne n'a de chance tous les jours. ( Yerathiel)  Vide
MessageSujet: Re: Personne n'a de chance tous les jours. ( Yerathiel)     Personne n'a de chance tous les jours. ( Yerathiel)  EmptySam 30 Juil - 14:01

Yerathiel commençait à voir rouge devant cette réponse aussi insolente. Comment un simple humain osait répondre ainsi devant un agent de l’Ombre, il a perdu énormément de temps pour réussir à rattraper ces hérétiques et comme de par hasard un passant se trouve dans les environs à une heure pareille ? Il est possible en effet qu’il n’ait rien à voir avec ceux qui se sont enfui, mais devant la nature soupçonneuse de l’inquisiteur, celui trouvait la coïncidence un peu trop grosse. Par contre il n’était absolument pas dangereux pour lui, vu la difficulté qu’avait l’homme pour essayer de se desserrer de sa prise. Même s’il a très rarement vu de terroriste avec une aussi faible capacité physique, il pourrait presque lui briser le cou entre ses deux doigts, rien n’empêchait que ce soit un partisan qui soutenait l’hérésie ou pire un philosophe ! Yerathiel, tenait toujours du bout des bras le jeune homme comme s’il ne pesait pas plus qu’une plume. Puis il décida de le décalé par rapport au mur pour l’amener plus vers la rue tout en changeant de bras qui le tenait. Il se mettait lui-même dos au soleil pour que le passant ne voit pas son visage en contre jour. Dans un chuintement métallique, il dégaina son épée qui pointa lentement et toucha avec délicatesse. Le jeune homme pouvait même entendre dans un léger murmure que l’inquisiteur priait l’Ombre tout en récitant un verset:

Gardez le sourire. Votre souffrance n'est jamais vaine. Votre mort vous renvoie à l'Ombre. Aucune peine n'est trop grande pour le bonheur de votre cause et de votre communauté. Qu'aucun jour ne passe sans que vous ne pensiez à l'Ombre et à l'Empire. Ils sont votre Mère qui a enfanté de tout ce qui est et votre Père qui vous protège de son bras puissant. Ne pas en être reconnaissant est un pêché, que chacun affrontera dans sa conscience. S'élever contre eux est un crime, devant être puni.

On pourrait au prime abord que l’inquisiteur répondait ainsi à l’effronterie de son interlocuteur sûr de son bon droit. Puis Yerathiel se concentra de nouveau vers le jeune homme, son la pointe de son épée piquant légèrement le tissu sans pour autant le déchirer ou toucher la peau. Ensuite, il le posa au sol sans pourtant le lacher une seule seconde avec l’épée qui le collait toujours. Puis d’une voix très calme, à la limite du glaciale, il répondit tranquillement à cette personne qu’il empoignait.

Il est vrai que tu pourrais ne rien avoir en commun avec les hérétiques que je traquai…Mais qui sait ? Tu es pourtant présent dans une rue qui n’est absolument pas fréquenté à cette heure là par des personnes qui ont un travail. Donc tu vagabondais au mieux ! De plus je te vois en compagnie d’hérétique en fuite, même si tu as gêné leurs courses ce qui m’a arrangé…en partie. Tu aurais bloqué les deux autres tes intentions auraient été clair et tu aurais eu toute ma gratitude. Mais cela m’a obligé a tenté un coup risqué et là je t’aurais arrêté pour obstruction à l’Eglise…au mieux. C’est pour cela que je te demande de réciter les versets, car je saurais si tu les dis avec la ferveur d’un croyant et non avec l’hypocrisie d’un hérétique. Si je te sens faire partie des ennemis de l’Eglise ta situation sera réglé en instant, sinon, je te demanderai ce que tu fais dans cet endroit à une heure pareille!

Yerathiel attendait maintenant avec impatience la réponse du jeune homme. Il valait mieux pour lui qu’il arrive à montrer patte blanche car il serait si simple pour l’inquisiteur de le tuer. Il le tenait au bout de son bras droit, de l’autre il tenait son Reitshwert, les doigts hors du pas d’âne qui servait à amélioré les coups de taille et non d’estoc. Il avait même bougeait légèrement ses points d’appui pour amener encore plus de force au coup et pour aussi réagir rapidement, se préparant à apercevoir un geste désespéré si jamais son interlocuteur se trouvait incapable de les réciter sans fauter devant lui. Il pouvait ainsi le tuer de deux façons, soit en dépliant son bras gauche portant l’épée pour l’enfoncer dans son corps, soit en repliant l’autre bras pour que celui-ci s’empale lui-même sur l’épée. Il ne put s’empêcher ensuite de dire avec une douceur sous entendant quand même une violence prêt à éclater.

J’attends…
Revenir en haut Aller en bas
♦ Travailleur ♦

Ethan Widness

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 400
♦ Messages : 64
♦ Âge du perso' : 27
♦ Fiche : A vos mesures...
♦ Protecteur : L'Empire... ou la sainte personne à son sommet.
♦ Date d'inscription : 20/04/2011
♦ Age : 26

 Personne n'a de chance tous les jours. ( Yerathiel)  Vide
MessageSujet: Re: Personne n'a de chance tous les jours. ( Yerathiel)     Personne n'a de chance tous les jours. ( Yerathiel)  EmptySam 30 Juil - 21:28

Ethan fixa toujours de son regard tranchant, l’inquisiteur en face de lui. Il avait enfin compris qu’il avait affaire a une homme de l’Ombre. Jusqu'à là, il n’avait rien contre eux, il les soutenait même dans la chasse d’Hérétique, même s’il avait aussi entendu parler de leur comportement pas très humain. Le brun avait toujours été un croyant, pas un fervent, mais pour lui l’Ombre était une chose aussi essentielle et normal que l’air pour respirer. Cela lui fit alors un petit choc de voir une telle personne s’en prendre à lui sous prétexte d’obéir à l’Ombre. S’il arrive à s’en sortir vivant, il en touchera deux mots au Marquis d’Arken…
Enfin pour l’instant, il y avait plus important à pensé.
Le tailleur était suspendu dans l’air, et ce n’était pas vraiment une chose agréable. Il se savait pas faire de muscle et de poil mais il était tout de même un homme, et pas de petit gabarie, se faire soulever à bout de bras, ça foutait mal… Le brun chercha un appui a prendre au niveau des pierres contre le mur, mais ce n’était pas très concluent comme méthode et trébucha plus souvent qu’il réussi à tenir debout. Parfois il gigota aussi sur lui-même filant des coups de pied dans les jambes du géant en face de lui. Ce n’était pas fait exprès. Son but n’était pas de frapper un représentant de l’Eglise – il ne le se permettrait pas-, mais ce dernier n’avait pas à le traiter comme cela, alors il se débattait. D’ailleurs il se sentait son vêtement craquer, toute la passementerie sur le col de la veste avait été saccagée par la main de l’inquisiteur. Le tailleur fumait intérieurement, il avait passé du temps a faire cet habit, et ce n’était pour le voir se faire déchirer ! C’était une de ses propres créations en plus, un habit dédié au noble habituellement. Et même avec cela sur le dos, le grand homme arrivait à le prendre pour un hérétique ? Le brun ne se demandait pas s’il n’était pas aveugle.

D’ailleurs, l’inquisiteur se déplaça un peu emmenant Ethan, toujours les pieds dans le vide, un peu plus loin. Or contexte, il se sentait comme un chat quelconque que l’on aurait attrapé par la peau du cou. Et c’était presque un peu cela. Si le tailleur ne se contrôlait pas, il lui aurait certainement grogné dessus et lapider le bras pour qu’il le lâche. Mais le self-contrôle du brun était remarquable – rien que supporter les exigences des nobles, c’est remarquable- mais il ne disait rien, cependant il ne put s’empêché de mépriser du regard cet homme. Il ne dirigerai rien contre lui, autre que des paroles, c’était pas dans ses principes.

Quoique, une chose brillante au peu de soleil qu’il y avait le vit quitter du regard l’homme, pour se poser sur une épée ;.. Une épée ! Ethan eut un mouvement de recule… ou plutôt un essaie, car essayer vous de reculer alors que l’on vous tient et que vous avez les pieds dans le vides. La lame s’approcha de lui, cet homme était réellement menacent, il voulait vraiment le tuer ! Le brun paniqua légèrement : il ne pouvait pas mourir maintenant, il n’avait pas fini le costume du bal de l’Empereur ! … Oui Ethan ne pense qu’au travail. Enfin obnubilé par la lueur de l’épée, il n’entendit pas les mots de l’inquisiteur. Cette lame, elle se posa délicatement sur lui… Il pouvait sentir sa froideur à travers ces vêtements, ce qui lui fit ressentir un frisson qui lui glaça le sang.
Il reprit connaissance avec son interlocuteur une fois qu’il sentit le sol sous ses pieds. La ne faisant plus attention à l’épée, le brun leva la tête vers le géant, et fronça les sourcils. Lui en compagnie d’hérétique ? Juste par ce qu’il la vue une seconde vingt avec eux. C’était une blague. Ethan reprit un peu d’applom et toisa – par-dessous…- l’homme. Il prit tou son calme qui lui était possible pas une situation pareil, et plus aucune émotion de filtrait sur son visage inexpressif. Et annonça d’une voix polaire, nullement terrorisé par son agresseur.

« - J’ai rencontré ces hommes alors que je faisais mes courses, je ne passe pas par les rues principale a cause du monde et comme vous avez vue l’un eux met rentré dedans. L’histoire s’arrête là, il n’y a rien de plus. Et avec tout le respect que je dois a l’Ombre, je ne réciterais pas ses versets à votre personne, je n’abuse pas de ses paroles. D’ailleurs en vous vous en prenant à moi, vous vous mettez plus en danger que moi-même. »

La dernière phrase connaît aussi bien comme un conseil, que comme une menace. Il était le Tailleur Impérial, alors bénéficiait d’une certaine sécurité, sécurité qui n’était jamais là quand il en avait besoin… et puis oui, c’est a l’age de 24 ans que le brun avait eut ce poste là, et ce n’était à seulement grâce à son talent en couture, son fort caractère était pour beaucoup… Il ne se laissait pas marcher sur les pieds facilement. Peut importe qui il y avait en face. Lame sur le torse ou non.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous


 Personne n'a de chance tous les jours. ( Yerathiel)  Vide
MessageSujet: Re: Personne n'a de chance tous les jours. ( Yerathiel)     Personne n'a de chance tous les jours. ( Yerathiel)  EmptyVen 5 Aoû - 1:11

C’était la première fois que Yerathiel rencontrait un homme qui arrivait à lui tenir tête malgré sa faiblesse physique. L’assurance qu’il était capable de montrer sous entendait qu’il avait une influence importante ou qu’il a une protection du même acabit. Donc le jeune inquisiteur était obligé de se demander s’il était connu. Car dans la très grande majorité des cas, un être ayant ce physique et un style vestimentaire pareil devait être un artiste…un philosophe peut être ?!? Il maintenait toujours sa prise avec encore plus d’attention, car il n’a pas encore été entrainé pour résister aux manipulations qu’était capable cette caste d’hérétique. L’inquisiteur en même temps recherchait dans ses souvenirs les différentes personnes des hautes sphères qu’il avait déjà rencontré de vu, ils n’étaient pas très nombreux pour l’instant. Et le visage du passant ne lui disait absolument rien ; Il rechercha donc parmi les descriptions qu’on lui avait données parfois au cours des différentes conversations, qui n’étaient pas fort nombreuses. L’inquisiteur n’étant absolument pas intéressé par les mondanités malgré ses origines de noble, il en était même dégoutté avec une intensité rare. A quelle occasion il aurait vraiment pu avoir une description ressemblant au jeune homme ? Soudain, Yerathiel de l’Helwïn venait de se rappelait d’où il se souvenait d’avoir entendu parler de la personne qui tenait du bout de son bras. C’était sa jeune sœur Guenièvre qui le lui avait décrit, c’était dans le flot incessant de ses paroles sur la soirée et plus particulièrement la mode vestimentaire venant de la capitale peu de temps avant sa mort. Elle parlait alors de celui qui était un génial couturier ou un couturier de génie, il n’en était plus sûr, qui avait en plus le grand honneur d’être le créateur particulier de la garde robe de l’empereur. Quel nom elle avait pu donner déjà….Ah oui ! Il se rappelait tout juste qu’on l’appelait Ethan Widness.

Yerathiel venait de comprendre que ce n’était pas une bonne idée d’avoir interpelé le couturier ainsi. Mais il n’avait jamais eu l’occasion de le rencontrer et ce n’est que grâce à une discussion fortuite qu’il venait d’éviter une grave erreur. Car il n’était ni plus ni moins que sous la protection de l’incarnation de l’Ombre ! Il faudrait des preuves extrêmement solides prouvant son hérésie pour l’arrêter. Il a donc droit à être considérer comme innocent tant qu’on n’aura pas prouvé le contraire.

Attendez….Vous êtes Ethan Widness, l’actuel couturier de l’Empereur !

L’inquisiteur dans un même mouvement relâcha le couturier, rangea son épée dans son fourreau et se mit dans une position neutre. Il parla avec plus de respect envers le couturier et Yerathiel réussit à enlever toute agressivité dans sa voix.

Vous avez beaucoup de chance que je vous ai reconnue parce que ma sœur m’avait donné une description de vous, bien plus encore que j’ai pris la peine de vous questionner car bien d’autre vous aurez pu vous tuer immédiatement en vous prenant pour un hérétique. De plus vous avez donné une très bonne réponse pour quelqu’un ne faisant pas partie de l’Eglise. Veuillez m’excuser pour le désordre que j’ai causé à vos vêtements.

L’inquisiteur pris le temps de jeter un regard sur les environs, encore méfiant à propos de ce qu’il pourrait arriver.

Par contre, je pense que je vous accompagnerez…Il n’est pas sûr que mes incapables de collègue n’est pas laissé échapper d’autre hérétique dans les environs ou ils pourraient même vous attaquer en vous prenant pour l’un deux. Je pense qu’eux par contre ils ne prendraient pas le temps de s’assurer que vous êtes bon croyant !
Revenir en haut Aller en bas
♦ Travailleur ♦

Ethan Widness

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 400
♦ Messages : 64
♦ Âge du perso' : 27
♦ Fiche : A vos mesures...
♦ Protecteur : L'Empire... ou la sainte personne à son sommet.
♦ Date d'inscription : 20/04/2011
♦ Age : 26

 Personne n'a de chance tous les jours. ( Yerathiel)  Vide
MessageSujet: Re: Personne n'a de chance tous les jours. ( Yerathiel)     Personne n'a de chance tous les jours. ( Yerathiel)  EmptyMar 9 Aoû - 22:37

Ah! L’inquisiteur semblait l’avoir reconnu, c’est une bonne chose quand même. Parce que je ne sais pas si le ton provocateur et le regard presque remplit de mépris aura fonctionner pour la suivit d’Ethan. Enfin, il la lame de l’épée pres de lui c’était montrer agressive, il aurait certainement appeler la garde ou avoir crié son nom. Ce qui fonctionne assez souvent. Il n’était pas encore connu partout apparemment. Enfin, le tailleur n’ira pas s’en plaindre. Être aussi célèbre qu’un Duc n’a jamais été son but dans la vie. Enfin le principal était que son agresseur les reconnu et ne le transperce pas de sa lame.

- En personne, oui.

Sa voix était toujours glaciale, mais n’avait plus le ton de défit. C’était juste une affirmation. Mais malgré ça, il était tout de même content qu’on le reconnaisse enfin, content et surtout rassurer. Ethan a fort caractère, il ne se laisse pas facilement marcher sur les pieds, mais c’était une vraie montagne qu’il avait en face de lui, un ours qui avait pu le soulever, lui un homme de taille et d’un poids normal, comme s’il n’était rien. Alors bon, même s’il en payait pas de mine, le tailleur était impressionner par l’inquisiteur. Sauf que malheureusement pour lui son mauvais caractère a oublier momentanément cette information du cerveau. Bon, maintenant que l’inquisiteur l’avait relâcher. Le brun ne pu s’empêcher de passer ses mains sur son visage, les bout de sang de tout à l’heure le démangea affreusement. Il n’aimait pas beaucoup les blessures ouvertes, le sang et tout ce qu’il s’en suit surtout quand c’est sur lui. Les autres il s’en fiche un peu - beaucoup, insensible qu’il ai. Mais savoir que ce liquide rouge décorait son visage le dégoutait.

L’inquisiteur se remit a parler et Ethan l’écoutait tout en essayant de retirer le sang qui commençait a sécher et de remettre de l’ordre dans ses vêtements. Fiou, la veste avait des trous a la place des doigts… Dommage, il aimait bien cette veste. Et le col et son nœud , tout a refaire! Ethan enleva d’un mouvement plutôt brusque son jabot et releva son regard vert, vers l’inquisiteur. Bien voyons, C’était lui qui avait de la chance maintenant ? S’il en avait vraiment eut, il ne serait pas tomber sur une bande d’hérétique en fuite. Enfin, il garda toute ces railleries pour lui, en jeune homme distingué qu’il n’est pas. Surtout qu’une telle chose ne servira a rien, déjà que l’inquisiteur a renguéné son arme, ça serait bête de la lui faire ressortir pour mauvaise conduite. Surtout que même si le géant n’a pas l’air de le pensée, Ethan est un croyant.

- Veuillez pardonner mes propos, mais je n’est pas tout les jours que je me fais agresser pour être passé dans une rue au mauvais encore, au mauvais moment

Sa voix n’était nullement enclin au reproche . Surtout platonique comme son ton habituel , il parlait comme si tout ce qu’il disait était des faits, sans intonation particulière. Comme s’il parlait sans sentiment. Cependant ce n’était que de surface. Il était tout de même assez assurer que l’inquisiteur veuille bien le raccompagner. Apres tout sa journée s’était tellement mal dérouler que quelque chose pourrait très bien lui tomber dessus entre ici et chez lui.

Toujours entrain de fixer l’inquisiteur - même si a cause de la position en contre jour il ne voyait pas bien. Ethan acquiesça et annonça en répondant.

- Cela serait vraiment agréable de votre part, je n’ai pas non plus l’impression que je pourrais faire plus de quelques pas sans qu’une autre chose m’arrive.

Enfin le brun resta quand même méfiant, cet inquisiteur voulait le tuer. Et même réagissait comme s’il s’était passé le contraire, ou pouvait remarquer que Ethan s’était reculé a une distance respectable et fixait l’inquisiteur dans le moindre de ses gestes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous


 Personne n'a de chance tous les jours. ( Yerathiel)  Vide
MessageSujet: Re: Personne n'a de chance tous les jours. ( Yerathiel)     Personne n'a de chance tous les jours. ( Yerathiel)  EmptyDim 28 Aoû - 13:25

Yerathiel observait attentivement maintenant le jeune artisan, il n’aurait jamais pensé rencontrer de telle manière le grand couturier surtout dans un endroit comme celui-ci. Il n’aurait pas pris en compte ces doutes envers quelqu’un d’autre, il aurait trouvé cela bien déplacé de sa part de s’attendrir sur une personne dont il aurait douté de sa foi. Mais la ferveur d’Ethan n’est pas à en douter, du moins pas sans preuve solide et pour l’inquisiteur il avait parfaitement bien répondu à sa question piège. Mais pour l’instant l’important était d’aider le jeune couturier à rentrer chez lui. Car Yerathiel n’avait pas du tout mentit dans les risques qu’il encourrait à continuer de se balader dans ses rues sordides. Il n’avait eu qu’un seul groupe des fugitifs et il y en avait sûrement bien d’autre si ces collègues étaient aussi incapables qu’il l’avait vu au premier abord avec cette débandade. Yerathiel regardait avec attention aux alentours pour vérifier s’il n’y a pas d’ennemi dans les environs. Apparemment, il semblerait qu’il n’y ait aucun danger dans les environs, enfin pour l’instant. Il espérait qu’ils étaient bien que tout les deux…enfin si on ne compte pas le petit tas de cadavre sur place et qui commençait à se raidir justement.

Yerathiel voyait son interlocuteur qui essayait d’enlever désespérément les taches de sang sur son visage et qui étaient en train de sécher. Le jeune inquisiteur tendit ses mains dans sa cape pour retirer un mouchoir et sa petite gourde d’eau. Il se tourna ensuite vers le couturier Ethan pour tendre ces deux objets.

Tenais, voici de quoi vous nettoyer un peu les dommages collatéraux de l’escarmouche qu’il y a eu ici.

Puis il vit Ethan Widness enlever d’un geste rageur son jabot. L’inquisiteur se rappelait alors qu’il avait vu la veste se déchirer en partie pendant qu’il l’avait empoigné et maintenu dans les airs sans aucune difficulté. Il est vrai que son interlocuteur avait un physique tout à fait normal, mais l’entrainement de Yerathiel ainsi que son physique naturel rendait la tache tout à fait simple à faire. Cela faisait partie de ses choses qui lui permettaient d’avoir une aura de terreur, ainsi qu’une réputation terrible. L’inquisiteur attendit tout d’abords que le citoyen Ethan finissait de se nettoyer le visage avant de lui parler. Il écarta aussi légèrement ses bras, loin de sa dague et son épée dans les fourreaux de sa ceinture, ainsi que de la grande épée à deux mains dans son dos.

Je voulais m’excuser pour les dégâts sur vos vêtements quand je me suis emporté. Je tenais à vous prévenir que je payerai les réparations que cela devrait coûter normalement.

Puis le jeune inquisiteur se rapprocha de quelques pas de son interlocuteur sans vouloir l’accrocher comme il y a quelques minutes.

Par contre, il faut que nous ne tardions pas à partir. Comme je vous l’ai dis les lieux ne sont pas sûr et ils ne l’ont jamais été de toute façon. Quel est la direction de votre maison ?

Revenir en haut Aller en bas
♦ Travailleur ♦

Ethan Widness

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 400
♦ Messages : 64
♦ Âge du perso' : 27
♦ Fiche : A vos mesures...
♦ Protecteur : L'Empire... ou la sainte personne à son sommet.
♦ Date d'inscription : 20/04/2011
♦ Age : 26

 Personne n'a de chance tous les jours. ( Yerathiel)  Vide
MessageSujet: Re: Personne n'a de chance tous les jours. ( Yerathiel)     Personne n'a de chance tous les jours. ( Yerathiel)  EmptyMer 31 Aoû - 0:42

Ethan observa toujours d’un œil perçant l’inquisiteur, ne savant s’il fallait être rassuré parce que cette montagne humaine le protégeait, ou parce qu’elle était proche de lui. L’homme n’avait pu l’air de lui vouloir du mal, c’était déjà un bon point, mais il avait tout de même soulever le tailleur plusieurs à plusieurs centimètre du sol et cela sans le moindre mal. Alors bon, il suffisait d’un mauvais mouvement de ce dernier pour envoyer promener le brun un peu plus loin. Le travailleur fera donc attention et laissa une petite distance entre lui et le grand homme, par mesure de précaution. Le représentant de l’Ombre sembla chercher quelques chose sous sa cape, ce qui intrigua un peu Ethan. Il a rarement pu voir des vêtements de personnes pour l’Eglise, c’était des habits différents de ceux des nobles, plutôt accès sur la praticité…. Et d’autre choses que l’on va pas énumérer ici.

C’est donc un peu méfiant, et aussi surprit que Ethan prit ce que lui tendait l’inquisiteur. Un mouchoir et de l’eau… ou un liquide - il faisait trop noir pour discerner ce que c’était réellement. Mais le brun comprit pourquoi l’homme encapuchonné lui donnait ça. Il mouilla donc le mouchoir - mais pourquoi donc un inquisiteur se balade t’il avait un mouchoir? - Et le porta à son visage pour effacer du mieux qu’il le peut les endroits ou le sang avait commencer à coaguler, sans se tartiner complètement le visage de rouge. Une fois fini, il redonna à l’inquisiteur la gourde d’eau à moitié pleine mais garda le mouchoir taché de sang.

- Merci, je vais le laver et vous le rendre propre.

Parce que, ce n’était pas comme si c’était son boulot de connaitre le tissu et de savoir quoi s’enlever avec quel produit….un mouvement de la part de l’inquisiteur le surprit encore une fois, il écarta les bras pour une chose que le tailleur ne compris pas, mais il voyait sans aucun mal l’arme qui l’avait menacer il y eut quelque instant. Maintenant que le brun était plutôt en sécurité, l’énervement était retomber et une légère peur refit surface, celle de ressentir encore une fois la pointe d’une lame. C’était tellement peu agréable. Malgré sa province, Ethan avait rien d’un guerrier. Il était meilleur dans sa catégorie cependant, et de très loin. Mais il n’avait pas cette fibre pour le combat de sueur et de sang. Ce qui n’avait pas l’air le cas de son vis-à-vis. C’est fou à quel point il était différent. Mais au mois, il ne partait pas sans s’excuser et demander pour rembourser le jabot. Bah.. Ethan regarda les restes de dentelle, ce sachant pas si ça fallait le coup de faire payer un inquisiteur pour ça. Il verrait après. Mais il suspecta quand même que tant d’excuse était dut au faite qu’il soit le tailleur Impériale.
Le géant parlait à nouveau, ce qui fit levé la tête d’Ethan. Rentré? C’était une bonne idée. Le brun n’avait pas récupéré ce pourquoi il était sorti mais tant pis.

- Ma boutique est dans les résidences, il serait mieux d’aller là-bas qu’au palais Impériale.

Parce que Ethan avait tout de même besoin de la tranquillité de sa boutique, une fois la porte fermer. Il suivi donc son garde improvisé veillant tout de même au chemin qu’il prenait.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




 Personne n'a de chance tous les jours. ( Yerathiel)  Vide
MessageSujet: Re: Personne n'a de chance tous les jours. ( Yerathiel)     Personne n'a de chance tous les jours. ( Yerathiel)  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Personne n'a de chance tous les jours. ( Yerathiel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Empire Ishtar ::  :: Ѧ Rues commerçantes Ѧ-